C'est la première fois que je vais voir un spectacle d'Audrey Vernon.

Je viens de la découvrir, grâce à son passage à Avignon chez Laurent Rochut au théâtre La Factory.


Il n'est jamais trop tard pour bien faire, quand même, Audrey Vernon est une célébrité.

Je ne peux évidemment que conseiller et vous inviter avec ferveur à découvrir ce spectacle très bien ficelé qui m'a fait rire dès le début et tout au long. J'ai aussi été émue jusqu'à La larme, pourtant son but n'est pas de faire pleurer. C'est un spectacle d'humour.


La protection de la planète, nos modes de vie, nos contradictions au bon sens, sont les sujets qu'elle aborde, sans  culpabiliser le public, hilare de réaliser qu'elle a raison.


Audrey Vernon, c'est une perle et pas une perle de culture, une perle sauvage qui grandit et s'embellit.

Je ne vous parle pas de la beauté physique d'Audrey qui est incontestable, je vous parle de son âme, de la qualité de son âme, de sa puissance de partage avec les autres.

Le spectacle est drôle, profond, inquiétant tout comme l'est la situation de la planète et de ses humains.

Avec humour elle met un coup de pied dans la fourmilière pour réveiller les endormi(e)s.

J'ai été touchée par son charisme, sa façon d'être sur scène, son côté tactile, dans le sens palpable. Elle chuchote, danse, toujours bienveillante, jamais dans l'agression, elle aborde des sujets graves avec intelligence et passion.


C'est certain qu'avec Audrey, on a envie d'être "avec", mais pas "contre", ou alors "tout contre"...

Elle sait donner l'envie de se bouger, de réagir avant qu'il ne soit trop tard.

Allez voir ce spectacle, vous en sortirez plus éveillés, plus responsables, vous aurez ri et partagé un moment entre humain(e)s sans smartphone... enfin pensez au mode "Avion" pendant les spectacles.

Billion dollar baby, une belle création, qui chamboule tout.


Merci Audrey Vernon, je vous aime.


La mise en scène sobre et juste, un dialogue pour un seule en scène.

Audrey s'adresse à son bébé mais  aussi à son mari qui lui, a des idées à l'opposé des siennes.


Avoir invité après le spectacle des zadistes de Pertuis est vraiment la preuve de l'engagement de l'artiste, qui, assise par terre, pieds nus, humble, donne la parole à ceux qui résistent pour notre planète.

Elle n'hésite pas à se rendre sur place et à soutenir en personne les lieux à défendre.

Elle conseille de consulter le site des associations comme "les soulèvements de la terre" entre autres...


Natacha Régnier

  

Après avoir cherché à épouser un milliardaire durant des années, comparant les fortunes et leur classement, prête à crever l'écran elle laisse cette option de côté car la voici enceinte et elle s'adresse à son futur bébé. La chose est délicate, elle connait fort bien le mode économique, une ex future milliardaire ça ne se laisse pas embarquer par le premier venu.


Mais là, la future mère de famille est soucieuse pour sa progéniture, elle est là pour le prévenir de ce monde dans lequel il va atterrir.


On devine qu'elle ne lui trace pas des guirlandes, elle a une vision très critique de notre monde et ne veut rien lui épargner. Il devra se battre dans ce monde en déliquescence, une fin de monde d'ailleurs.


Elle n'invente rien, pose un regard aiguisé sur son environnement, un regard sans appel, même pas un regard critique, un regard sans complaisance, un regard presque désabusé.


Vision d'un monde où plus rien n'est à jouer, où tout a été usé jusqu'à la toile.


Elle est là sur une scène nue, avec juste un tourniquet de lit de bébé au dessus de la tête, c'est tout comme décor. Une lumière tamisée et rien d'autre, on est dans une économie de moyens. Juste une petite robe noire et son discours comme une ode à la vie car la vie est en gestation et il faut préparer le bambin.


Un discours à l'enfant à venir, à ce futur habitant du globe qui devra lutter pour survivre dans les « déchets » de ce monde en déroute. Son discours est documenté, sans appel.


Un spectacle où on rit beaucoup, un peu jaune faut avouer...mais elle sait doser entre rire et constat .

Sur la scène du théatre de l'oulle, une salle pleine en plein hiver elle a été applaudie à tout rompre.


Laurent Rochut avait bien choisi, comme à son habitude une programmation de choix.


Jean Michel Gautier

de et avec Audrey Vernon.

  

La Factory

Théâtre de L'Oulle

Rue Plaisance

84000 Avignon


Le 27 janvier 2022

BILLION DOLLAR BABY


Ne cherchez pas le programme de la Factory dans le Fest'Hiver d'Avignon. Il ne s'y trouve pas! Laurent Rochut est un électron libre et il fait lui même son festival. Comme à l'accoutumée, des spectacles de genres differents mais toujours de haute qualité.


Jeudi soir, Audrey Vernon débutait ce premier mini-festival.


Elle entre sur scène,l'air candide, revêtue d'une petite robe noire toute simple, et se jette coeur et ventre en avant pour nous lire une lettre destinée à son futur bébé.

Il va devoir apprendre à respirer dans ce monde si bien fait... Apprendre à survivre dans cette civilisation consumériste avec les spéculations financières, la puissance de l'Etat, les violences, les injustices,la privatisation de l'eau, la marchandisation de la vie... C'est truffé d'images chocs,un bommerang qui vous revient en pleine face avec ces troubles inquiétants.


«mon bébé chéri, chair de ma chair, j'aurais pu te faire naître pendant les trente glorieuses ou pendant la Belle Epoque, toi, ce sera la sixième extinction de masse: j'espère que tu aimes le grand spectacle! Tu vas peut-être assister à la fin de l'humanité: cest super aussi de voir la fin du film»


C'est davantage qu'une seule-en-scène, elle nous fait partager ce bébé qui doucement se construit en elle, s'adresse régulièrement à son mari pour dénoncer ce monde, ce mari qu'elle incarne, un pro de la rentabilité avant tout, ignorant avec cynisme l'état de la planète!


Un spectacle drôle et grinçant, un monde qui court à sa perte où même les contes de fées n'ont plus leur place, où, l'achat de peluches n'a plus de raison d'être puisque les ours et oursons auront disparu...


Rien n'est plus drôle que le malheur! Audrey Vernon en fait un spectale culturel et piquant. Militante, elle puise dans l'actualité avec intelligence et lucidité et passe à la moulinette toutes les dérives .


Elle sait nous faire rire de tout ce qui nous angoisse, son regard est acéré et son sourire toujours présent, elle éveille les consciences avec un humour insolent et propice à la réflexion. Une indignée qui dénonce avec une drôlerie bien musclée. Malgré tout, une lueur d'espoir, tout en douceur et en humanité nous restera en bouche à la fin du spectacle.


Fanny Inesta

De et avec Audrey Vernon