Les Foins, les Associations, l’Agriculture : c’est la Fête. Depuis plus de  trente ans, Montfavet accueille ce moment devenu tradition.

Moment porté par la volonté de Cécile HELLE et des élus de Montfavet d’offrir aux habitantes et habitants un temps d’animation et de partage dans  nos  beaux  espaces  que  sont  le  Parc  de  la Cantonne,  la  Place  de  l’Église et d’autres espaces publics. Qui plus est, cette année également notre fête s’appuiera encore plus fortement sur les acteurs commerciaux du village.


Le Comité des Fêtes se révèle toujours plus dans ses capacités de coordination  des  associations  et des  bénévoles.  Qu’elles  soient  sportives,  culturelles,  sociales,  de  traditions  provençales  ou  de conceptions  plus  contemporaines, il porte le respect de notre diversité territoriale.


La Fête des Foins, des Associations et de l’Agriculture est ce moment de  rassemblement, d’expression  de  cette  diversité  qui  nous  permet  de  mieux vivre ensemble, redonnant à la fête tout son sens d’humanité et de proximité. 


Cécile HELLE Maire d’Avignon1èreVice-Présidente du Grand Avignon

André CASTELLIAdjoint Spécial délégué à MONTFAVET

L'air était particulièrement doux en ce vendredi en fin d'après-midi. Le mois d'août enfin  terminait sa course au soleil, alangui presque tendre.


Tout autour, les petits chapiteaux d'exposition s'alignent en ordre parfait, bardés d'affiches, de prospectus. Leurs occupants pressent leur gestes, il faut finir les préparatifs. Gérard, Maître de Cérémonie, joue du micro avec prestance. Il est temps de faire sortir les dernières voitures, la Fête doit commencer...


D'abord, le ruban, le fameux ruban qu'il faut couper, comme à chaque fois depuis plus de trente ans. La tradition sera respectée. La cohorte d'élus suivie de sympathisants, de curieux ou de touristes en goguette joue des coudes jusqu'à l'imposante grille qui s'ouvre sur le Parc de la Cantonne...


D'abord le jeu des photographes, officiels, officieux, qu'importe, on est tous en herbe à la Fête des Foins! Quelque têtes se tordent, quelque cous se dressent. L'objectif, bien sûr!

Madame le Maire, Cécile Helle, tout sourire, toute en patience, délivre tout un chacun de l'attente, le ruban respire, enfin libre... André Castelli (dont l'endroit relève de ses responsabilités) peut respirer... La trève est respectée. La fête commence.