Cie Mises en Scène

Ligne 14

Festival 2019

LA COMPAGNIE


Fondée par Michèle Addala et implantée sur le quartier Monclar depuis 1985, la compagnie « Mises en Scène » affirme une volonté de lier étroitement démarche artistique et champ social, de relier poétique et politique.

« Mises enA Scène » puise son énergie, sa singularité d’une inscription plurielle dans la vie de la cité. Son projet est de tisser au ateliers de parolesfil du temps des liens entre des artistes et des personnes singulières, des individus particuliers, faits d’histoires uniques et qu’ils se transforment mutuellement.

« Nous travaillons avec les habitants des quartiers populaires depuis trente ans, mais nous sommes surtout travaillés par eux. Ce sont eux qui creusent nos imaginaires. Leurs poésies habitent nos spectacles et leurs paroles grignotent l’écriture des auteurs impliqués dans les processus de créations partagées mêlant toujours professionnels et amateurs. Ces conditions de production font le théâtre que nous faisons, un théâtre ni « pour », ni « sur » les « quartiers »,  mais « avec » des hommes et des femmes. Nous avons une pratique quotidienne à la périphérie de la ville et de temps en temps une forme naît, un spectacle apparaît. Il n’indique pas la « température du patient », il n’énonce aucune vérité, il dit qu’une rencontre a eu lieu entre des individus, en un temps et en un lieu donné, et c’est beaucoup. »


  

De fait nos processus de création s’étirent dans le temps. C’est souvent après deux saisons qu’un projet trouve une pertinence esthétique et sa forme spectaculaire. Les ateliers de paroles, de pratiques artistiques, les petites formes présentées ici et là au long de l’année ne se voient pas uniquement « depuis les gradins », mais constituent la colonne vertébrale de l’animation d’un territoire sur la durée.

Les passerelles entre créations, actions culturelles, formations et rencontres nourrissent la cohérence et la singularité du projet. Il s’agit de faire émerger des formes nouvelles par l’exploration du frottement d’écriture diverses (paroles brutes, écritures d’auteurs, écritures au plateau) mais aussi par l’interdisciplinarité, la rencontre entre amateurs et professionnels, la recherche d’une autre relation aux spectateurs. En allant puiser l’inspiration dans des questionnements sociétaux, nous avons l’ambition de rassembler et d’agir sur des réalités collectives à partir de propositions artistiques et culturelles.  Véritables outils de transformation sociale, les processus de création porteurs de vraies rencontres sur la durée permettent de « faire société», de créer et agir ensemble, témoignent concrètement de la vitalité de la richesse du « vivre ensemble ».


  

Entretien avec Cynthia Geissler

avec la complicité de Bruno Morel

Le projet LiGNE 14 prend sa source en 2015 avec le développement d’ateliers de parole et d’écriture autour du thème : La Mémoire et l’Avenir. Ils donnent naissance à une mise en scène de Michèle Addala, Encore heureux qu’on s’en va vers l’été.


Les thèmes de La Mémoire et de l’avenir sont apparus comme une formule magique qui déliait toutes les langues, libérait témoignages et interrogations. Parce qu’ils concernent tout un chacun, ces thèmes ils sont apparus comme un fil essentiel et fédérateur qu’il s’agissait de dérouler plus loin. Nous décidons donc de poursuivre cette recherche en mettant en partage entre artistes et habitants de la cité la question d’un trouble autour de L’AVENIR / A VENIR.


Nous souhaitons faire résonner cette interrogation dans ses dimensions intimes et collectives. Les entrelacements possibles des différents aspects : personnels, collectifs, émotionnels et sensibles, philosophiques, scientifiques, sociaux, urbains et politiques, apparaissent riches et féconds. C’est pourquoi nous choisissons d’inscrire notre projet sur le tracé périurbain de la ligne d’autobus 14.


 

Prévoyant de s’étendre jusqu’en 2019, LiGNE 14 se déploie autour de nouveaux modes d’expression et de pratiques artistiques, en mettant en œuvre des rencontres, des actions culturelles, des expérimentations avec des Avignonnais de tous âges, de tous horizons, artistes professionnels et amateurs joueront ensemble à faire BOUGER LES LiGNES.


L’ensemble de ces actions trouvera son point d’orgue au printemps 2019. Le nouveau spectacle, mis en scène par Michèle Addala, avec la complicité de nombreux artistes, mêlera amateurs et professionnels et témoignera d’une traversée humaine et collective. Elle se fera l’écho du trajet parcouru autour de l’Avenir sur le chemin de la LiGNE 14.

LiGNE 14

fait le pari d’une culture humaniste et commune. A l’heure de l’immédiateté, de l’évènementiel, LiGNE 14 fait aussi le pari de s’inscrire dans un travail de fond et de long terme. Et, puisque nous n’avons peur que de l’inconnu, il s’agit, d’un côté comme de l’autre, d’aller à la découverte de territoires et de gens nouveaux.

Entretien avec Michèle Addala