Heureux les Orphelins

2022

L'Oriflamme

Hors Festival

Festival

Sessions de jazz 'at home' !


Quand un concert peut en cacher un autre, puis un autre, et puis encore un autre ... et que c'est loin d'être fini!...

Car c'est acquis maintenant, Patrick Nardon Zard et Julien Cafaro tiendront le cap qu'ils se sont fixé.

Ils l'avaient en effet souhaité dès l'ouverture de leur théâtre le 9 février dernier : le théâtre de L'Oriflamme sera, comme le sont l'Ajmi et le Jazz Festival d'Avignon, le point de repère des amateurs et des musiciens qui honorent ce genre musical.


Ainsi tel un phare, L'Oriflamme attire depuis un premier concert inaugural de plus en plus d'Avignonnais, mais pas que, et fait se retrouver avec joie et passion autant les amateurs de rythme binaire (rythme régulier comme pour la musique classique mais avec les temps forts inversés, jazz rock par exemple), que ternaire (rythme irrégulier avec un temps accentué, dans un style swing).

Le groove, quant à lui, 'énergie dynamique qui entraine ou pousse vers l'avant'  se retrouve de partout en ce lieu et dans les concerts qui y sont programmés.

'Aller de l'avant', L'Oriflamme a bien compris qu'il fallait le faire et ses capitaines le font très bien.

Pour débuter,  lors d'une première escale le 9 février dernier,  le saxophoniste ténor Thomas Ibanez invitait à bord son mentor, Harry Allen. Ils étaient déjà accompagnés de Patrick Cabon au piano et Bernd Reiter à la batterie. Ce fut mémorable !


Une seconde escale fut ensuite programmée le 18 mai, durant laquelle le batteur new-yorkais Joe Farnsworth et le guitariste Mark Whitfield menèrent le quartet qu'ils composaient avec le pianiste Olivier Truchot  et le bassiste Patrick Maradan ; un temps fort 'de son Blue Note' et 'de jazz qui swingue', un moment exceptionnel, une soirée qui se voulait être magique et qui le fut véritablement.

Enfin, ce mercredi 5 octobre, L'Oriflamme poursuivait sa programmation avec un nouveau temps fort qui nous fit retrouver avec un immense plaisir le saxophoniste ténor, Thomas Ibanez, également accompagné de Patrick Cabon au piano et Bernd Reiter à la batterie mais avec Fabien Marcos à la contrebasse. L'invité du jour était cette fois le célèbre trompettiste new yorkais Joe Magnarelli, 'un artiste profond qui mêle de façon brillante un lyrisme intense, un swing solide et une esthétique musicale recherchée." (Zan Stewart)


Indépendamment des musiciens présents ce soir sur scène,  Bernd Reiter se fit une nouvelle fois remarquer à la batterie par son jeu incroyable, son attention portée au jeu des autres, ses expressions du visage qui en disaient long sur sa passion pour l'instrument dont il jouait et les sons qu'il en exprimait ... une véritable jubilation pour les spectateurs qui n'avaient pas manqué ce nouvel événement.

Mais qu'en sera-t-il du suivant, et de celui d'après ?... Comment maintenir aussi haut la barre pour nos organisateurs hors pairs ?

En fait le prochain est déjà annoncé, enregistré dans les tablettes des afficionados du jazz, et il est tout autant prometteur que le furent les précédents... Incroyable !


Si donc vous n'avez pas encore goûté au plaisir de vous joindre à eux, ne manquez pas ce futur rendez-vous au Théâtre de L'Oriflamme, le 10 novembre prochain. Patrick Zard et Julien Cafaro ont convié pour tenter encore plus de nous surprendre, un nouveau Quintet qui sera composé de musiciens tout autant prestigieux : Ralph Moore et Mike Cheret aux saxo, Fred Nardin au piano, Viktor Nyberg a la contrebasse et Andréa Michelutti à la batterie.

Puis, dans la foulée, parce qu'il ne faut surtout pas s'arrêter sur un aussi beau chemin, pourquoi ne pas prévoir le 1er décembre prochain, par exemple, �� un autre rendez-vous,  un autre genre, un autre style... ? Pour toujours autant (ou même plus ?) de bonheur et de satisfaction.


D'avance pour tout ce qui est à venir, un immense merci.��

Alors, tout est noté ?

J'oubliais, le lien pour vite réserver :  https://loriflamme-avignon.fr/spectacle/ralph-moore-quintet/

Hâte de vous y retrouver.


Cath.

Crédit photos Cath.

L'Art de Cath

Attachée de presse Dominique Lhotte

Ainsi donc le Théâtre de l’Oriflamme s’est lancé dans une programmation de concerts de jazz, les rendez-vous jazz de l’Oriflamme et donc me voilà assis dans ce joli théâtre avec son accueil chaleureux le mercredi 5 octobre dernier pour une session de hard bop de toute beauté.

Un quintette dans la plus pure tradition du label Blue Note, composé d’une section rythme avec au piano Patrick Cabon, que je connais depuis de nombreuses années, Bernd Reiter  batterie et Fabienne Marcoz, contrebasse.

Ensuite la section “vent“, avec Thomas Ibanez au saxo ténor (d’ailleurs cette formation s’appelle le Thomas Ibanez 5tet et, avec comme invité spécial au trompette et bugle, Joe Magnarelli, grande figure de la scène jazz new-yorkaise.


Et nous sommes embarqués dans une profusion de standards de hard-bop, composé par Lee Morgan, grand trompettiste de jazz et décédé il y a 50 ans. Un concert hommage d’une grande classe.

Chaque musicien jouait sa partie en parfaite harmonie avec les autres membres du groupe, les prestations en solo était d’une qualité fantastique et, comme souvent dans les ensembles de jazz, même en sachant que l’on joue des improvisations autour de la thématique composée, il y avait une harmonie absolue dans les exécutions musicales et c’est là que, même si l’on est un peu béotien comme moi, que les musicien.ne.s de jazz, apprennent à improviser et cela s’est ressenti tout au long de cette soirée et il me semble que si Lee Morgan écoutait ce soir de là-haut, il pouvait être super content.

Un concert qui restera en mémoire de celles et ceux qui furent présents, pas assez nombreux, hélas, mais nulle doute que, si ce rythme de concerts est maintenu, les amateurs de jazz sauront trouver le chemin du Théâtre de l’Oriflamme sans problème.

Théâtre de l’Oriflamme, 3-5, rue du Portail Matheron – 84000 Avignon


Peter Barnouw

  

Comédiens, metteurs en scène de la région parisienne, les deux copains Julien Cafaro et Patrick Zard’ ont décidé d’ouvrir leur lieu à Avignon. Depuis 2018, ils travaillent à la réalisation du théâtre de l’Oriflamme.

3-5 Rue Portail Matheron, 84000 Avignon

04 88 61 17 75